"PARCOURS": Conférence de Youssef Haidar

Conférence présentée par Youssef Haidar le 16 avril à 18h30 à la salle polyvalente de l'ALBA.

Au cours de cette conférence, M. Haidar retracera son parcours architectural, sa démarche d'architecte,  à travers quelques projets récents et en mettant surtout l'accent sur le projet de "Beit Beirut" ou la "Maison Jaune".

À propos de Beit Beirut

Tiré du site du projet
Edifié en 1924, par l'architecte libanais Youssef Afandi Aftimos, puis surélevé en 1932 de deux étages supplémentaires par l'architecte Fouad Kozah, l'immeuble dit la "Maison Jaune" ou "immeuble Barakat" marque de son style néo-ottoman l'angle des rues de Damas et de l'Indépendance.
La Maison Jaune doit son appellation au grès ocre employé pour sa construction.
Située sur l'ancienne ligne de démarcation, la Maison Jaune a été un poste de contrôle avancé et un repère des francs-tireurs pendant la guerre civile. Outre sa situation stratégique, l'architecture aérienne de la Maison Jaune, faite de transparences et de multiples angles de tirs, a été utilisée à des fins guerrières pour contrôler ce lieu, connu sous le nom de "carrefour Sodeco".
Cet immeuble est donc aujourd'hui un lieu singulier par la superposition d'une architecture domestique et d'une "architecture de guerre", élaborée par les francs-tireurs qui ont occupé le bâtiment durant la guerre civile.Depuis la fin de la guerre, la Maison Jaune, meurtrie par le conflit, continue de se dégrader à cause de l'usure du temps et d'actes de malveillance. Menacée par la démolition à la fin des années 1990, la Maison Jaune a finalement été sauvée grâce à la mobilisation de la société civile et à l'engagement de la Ville de Beyrouth, à travers une procédure d'expropriation au nom de l'intérêt public, prononcée en 2003.
Selon les termes du décret d'expropriation, la Maison Jaune sera réhabilitée pour abriter un musée, un centre culturel, un lieu de conservation des recherches et études portant sur la ville de Beyrouth à travers l'Histoire, un bureau d'urbanisme de la ville de Beyrouth, ainsi que des parkings en sous-sol
Le projet a démarré en 2008 dans le cadre d'un partenariat entre la Ville de Beyrouth et la Ville de Paris, et sera en principe achevé en 2014.

À Propos du conférencier

Youssef Haidar
Youssef Haidar architecte D.P.L.G, diplômé de l’école d’architecture Paris la Villette en 1988, travaille dans plusieurs agences françaises d’architecture avant de s’installer à son compte au Liban en 1994.
Il traite différentes catégories de projets allant de bâtiments neufs, résidentiels ou autres, à la réhabilitation de bâtiments anciens à valeur patrimoniale et à la conception d’espaces muséaux. Il signe plusieurs projets culturels au Liban, notamment le Musée du Savon à Saida, la Grande Mosquée Omari à Beyrouth, le Musée Archéologique de l’Université Américaine de Beyrouth, Le Musée Riad El Solh Saida, Beit Beirut musée de la Mémoire et Centre culturel urbain de la ville de Beyrouth. 
Membre du conseil d’experts de la ville de Beyrouth, coordinateur de la commission Patrimoine a la ville de Beyrouth, Membre fondateur de la fondation de la vigne et du Vin. En savoir plus


rejoindre nos bulletins electroniques
Contactez l’academie libanaise des beaux-arts
Facebook Twitter Youtube Instagram