ARP-ALBA Session 8

Rencontres publiques

JACOPO GALLICO In Memoriam : les funérailles de l’architecte, ou comment faire vivre un cimetière
23/11/2016 19h00 Auditorium Musée Sursock

On attend que les architectes conçoivent des édifices. Mais d’autres options sont possibles. Pour Wittgenstein l’architecture est un geste, une action. L’action architecturale, sociale de fait, a d’autres vertus : elle peut aussi produire une intelligibilité sociale et politique. C’est ce qu’avait tenté le groupe Stalker fondé en 1994 à Rome. La référence de ce collectif au film éponyme de Stalker de Tarkovski où l’errance devient une méthode d’exploration inhérente à l’architecture. Jacopo Gallico ouvre de nouvelles perspectives en introduisant les matériaux de l’histoire. En savoir plus

Jacopo Gallico est né à Rome en 1971 et diplômé en architecture de l'université La Sapienza. Depuis 1999, il est un membre du collectif d’architectes Stalker basé à Rome. Il travaille sur la recherche d’espace public dans la ville contemporaine et l'élaboration d'une méthodologie d'interventions principalement dans les zones marginales.
Il a collaboré avec plusieurs institutions culturelles, sociales et artistiques où il a aussi exposé ses oeuvres, entre autres: Haus der Kulturen der Welt, Berlin; Kunst-Werke, Berlin; Kunstraum Bethanien, Berlin; La Biennale de Venise; Fondazione Pistoletto Biella; Fondazione Adriano Olivetti, Rome; Palais de Tokyo, Paris; CAPC, Bordeaux; Manifesta, Ljubljana.

LAWRENCE ABU HAMDAN La politique de l’écoute
30/11/2016 19h00 Auditorium Musée Sursock

On se demande où est passée l’esthétique, la prise en compte de la sensibilité ou des sens avec l’art contemporain. Dans sa dimension spectaculaire, dans la satisfaction narcissique produite par le marché de l’art ? Avec Lawrence Hamdan, on retrouve une autre conception de l’esthétique : il travaille avec les sensations sonores, des sensations comme actions qui impliquent leur émission et de leur écoute. Elles engagent donc immédiatement nos relations sociales et les pouvoirs inhérents aux dispositifs des médias, des réseaux…
Lawrence Abu Hamdan montre que l’action artistique a la capacité d’expliciter ces situations. Elle peut contribuer à une politique de l’écoute. En savoir plus

Lawrence Abu Hamdan né en 1985 à Amman réalise des installations audiovisuelles, performances, oeuvres graphiques et photographies. Il travaille sur le son, sa production et sa réception, dans le champ social et politique. Une position issue de son expérience dans la musique de bricolage. Il a exposé entre autre à Whitechapel Gallery, Londres, MACBA, Barcelone, Tate Modern, Londres, MHKA, Anvers, Beirut Art Center et La Biennale de Taipei (2012). Ses oeuvres font partie des collections du MoMA de New York, Van Abbemuseum d'Eindhoven et du Conseil des Arts en Angleterre.

Discussions sur l’histoire

HANANE EL HAJJ ALI Retour aux sources : le théâtre de Beyrouth
03/11/2016 19h00 Bibliothèque Musée Sursock

Les arts visuels ont une dette par rapport au théâtre politique libanais. Entre autre, un grand nombre des artistes les plus connus aujourd’hui ont commencé leur parcours avec le festival Ayloul créé par Elias Khoury et Pascale Feghali et qui s’appuyait sur le théâtre de Beyrouth. Hannane EL Hajj Ali, est une des personnes les plus aptes à évoquer cette histoire par ses recherches et par sa pratique militante. Une histoire culturelle, sociale, politique, qui doit se transmettre au delà de la mémoire de ceux qui l’ont vécue et qui nous appartient à tous. En savoir plus

Hanane El Hajj Ali chargée de cours à IESAV/Saint-Joseph University USJ. Expert en management culturel. Attachée au Ministère de la culture libanais. Auteur entre autre de Introduction to Cultural Policies, and Theatre Beirut. Initiatrice et coordinatrice d’un projet de recherche à l’USJ (depuis 2013). Co-Founder de Hakawati Theatre group (1977-1994), Shams (The Cooperative Cultural Association for Youth in Theatre and Cinema).
Depuis 1999, de l’organisation Al-Mawred Athaqafy (Culture Resource), (2004). Membre et experte de Ettijahat Organization, (depuis 2012), membre de Action for Hope Initiative, (depuis 2015), de Censorship Observatory/Lebanon, de Saving Beirut Theatre Group de The Arab Group of work on culture policies, de Lebanesecore group.
rejoindre nos bulletins electroniques
Contactez l’academie libanaise des beaux-arts
Facebook Twitter Youtube Instagram